Le Synergomètre

Photo synergomètre.PNGA partir des recherches menées aux USA et au retour d'une mission, Roger Mucchielli crée tout à la fois une méthode et un appareil. Il s'agit d'apprendre à coopérer et à travailler ensemble qu'il appelle synergomètre (syn, synergie = ensemble ; ergo = travail ; metrum = mesure) ou mesure du travail en commun.
Un groupe a un problème à résoudre. Ils ne se voient pas et communiquent uniquement par messages écrits (sur papiers ou par courriels). Chaque participant possède un élément déterminant pour la résolution du problème.
Dans un 1er temps, chacun y révèle, donc seul, dans l'appareil, sa manière de travailler en équipes, et surtout ses limites à coopérer.
Dans un 2e temps, sortant de l'appareil, les participants sont réunis autour d'une autre table, en discussion libre et avec un animateur, sur le thème : que s'est-il passé dans le groupe, au travail, dans l'appareil ? Chacun y raconte son style, ses difficultés, ses manques, ses inhibitions... Au fil des séances, chacun apprend sur soi et sur les autres. Entraînement actif et progressif à mieux coopérer.
Les problèmes proposés au groupe, en phase 1, sont de toute première importance et de difficulté croissante pour le travail de coopération et d'organisation. De 4 niveaux successifs, chaque niveau comporte lui-même plusieurs degrés de difficulté, afin de permettre aux participants de vivre un maximum de situations favorisant l'entraînement.
L'application de la méthode suppose une formation spécifique du formateur-animateur du synergomètre. cf. Apprendre à coopérer, Paris, ESF, Arlette Mucchielli-Bourcier.

Découvrez le Site de présentation du synergomètre

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://roger-mucchielli.org/index.php?trackback/13

Fil des commentaires de ce billet